D’une année sur l’autre, le chiffre d’affaires au troisième trimestre 2019 d’Iliad, la maison mère de Free et Free Mobile, est en hausse de 8,1 % à 1 336 millions d’euros, dont +3,1 % à 1 229 millions en France, et +137 % à 109 millions en Italie.

Le groupe ne divulgue pas ses bénéfices / pertes, mais confirme l’ensemble de ses objectifs pour 2019, et la mise en place d’un dividende de 2,6 euros par action, représentant un montant total de 150 millions d’euros.

Parallèlement, Iliad annonce une offre publique de rachat d’actions (OPRA) de 1,4 milliard d’euros à un prix de 120 €, soit une prime de 38 % sur la moyenne pondérée par les volumes de l’action Iliad sur trois mois.

Cette OPRA sera financée par une augmentation de capital du même montant, garantie à 100 % par Xavier Niel, qui détient 52 % d’Iliad.

Après plusieurs trimestres difficiles, cette annonce a pour but de rassurer les investisseurs, ou de leur permettre de partir avec une plus-value potentielle.

Le cours de l’action d’Iliad est actuellement en hausse de près de 18 % à 112,1 €.

En France, le chiffre d’affaires du fixe est en hausse de 1,1 % à 661 millions d’euros (-0,6 % hors impact de Jaguar Network).

Iliad souligne les 210 000 recrutements nets pour la fibre, pour un total de 1,5 million d’abonnés et 12 millions de prises raccordables, et au total 32 000 recrutements nets pour le fixe.

Le revenu moyen mensuel par abonné augmente d’une année sur l’autre de 40 centimes à 32,5 euros.

Le chiffre d’affaires des services mobiles est en hausse de 6,3 % à 524 millions d’euros, grâce à 147 000 recrutements nets sur le forfait Free 4G illimitée, même si, au total, Free Mobile perd 11 000 abonnés.

Le revenu moyen mensuel par abonné augmente de 12 % à 10,6 euros, grâce notamment au recul des abonnés sous promotions très agressives.

En Italie, les recrutements nets s’élèvent à 700 000, pour un total de 4,5 millions d’abonnés, soit 4 % de parts de marché.