Microsoft rappelle que la Xbox Series X, sa nouvelle génération de console de jeux vidéo, qui sera commercialisée avant la fin de l’année, devrait au minimum pouvoir faire tourner des jeux en définition 4K (3 840 x 2 160 pixels) à la cadence de 60 images par seconde, et, dans la mesure du possible, 120 images par seconde pour les titres les plus compétitifs.

Pour cela, Microsoft a à nouveau fait appel aux talents d’AMD pour lui fournir une solution personnalisée, les deux entreprises travaillant sur la Xbox ensemble depuis 15 ans.

Voici les caractéristiques du système :

Processeur (CPU) 8 cœurs à 3,8 GHz de type personnalisé Zen 2
Processeur graphique (GPU) 12 TFLOPS, 52 unités de calcul à 1,825 GHz de type personnalisé RDNA 2
Surface 360,45 mm2
Procédé de fabrication 7 nanomètres, amélioré
Mémoire vive 16 Go GDDR6, dont 10 Go à 560 Go/s et 6 Go à 336 Go/s
Débit entrées/sorties 2,4 Go/s de base, 4,8 Go/s compressé
Stockage Carte d’extension de 1 To
Stockage externe Compatibilité avec les disques durs USB 3.2
Lecteur optique Blu-Ray 4K UHD
Objectif 4K à 60 ips, jusqu’à 120 ips

 

En pratique, la Xbox Series X est plus de deux fois plus rapide que la Xbox One X, la plus récente des consoles de Microsoft.

On espère que Microsoft va réaliser cette prouesse avec un niveau sonore et une température de fonctionnement minimales.

L’une des nouveautés les plus importantes et les plus distinguables par les joueurs sera la prise en charge du tracé de rayon DirectX accéléré par le matériel. Cette technique de rendu 3D est généralement considérée comme la plus fidèle, mais son coût en performance est élevé.

Pour limiter les attentes lors des chargements en jeu, Microsoft mise sur le SSD, et une architecture, Xbox Velocity Architecture, qui optimise le matériel et le logiciel pour la diffusion en continu la plus rapide des actifs d’un jeu (textures, vidéos, musique, modèles 3D, etc.).

Microsoft annonce ainsi la disponibilité immédiate de 100 Go d’actifs pour le développeur. Ce qui permet non seulement d’accélérer les temps de chargement, mais aussi d’offrir aux clients des mondes plus vastes et plus convaincants.

Microsoft insiste aussi sur son combat pour réduire le ralentissement entre une action réalisée par le joueur et sa traduction dans le jeu, ainsi que les défauts d’affichage comme le déchirement ; tout comme que son travail pour assurer la meilleure compatibilité des jeux de générations précédentes. Voir notre précédent billet pour plus de détails.

Dans l’une de ses prochaines annonces, Microsoft devra lever le voile sur la principale inconnue : le prix de la console.