La Federal Aviation Administration (FAA), en charge des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis, a donné ce lundi l’autorisation à Amazon d’opérer sa flotte de drones de livraison, Prime Air.

La certification, dans le cadre de Part 135 – livraison de paquets par drone – permet à Amazon de livrer à ses clients par drone de façon sûre et efficace, en dépassant même la ligne de vue de leur opérateur.

Amazon, qui teste la livraison par drone depuis 2013, va continuer d’expérimenter, et de développer et d’améliorer ses technologies liées aux drones, dans le but de réaliser sa vision de livraisons en 30 minutes dans le monde entier.

Actuellement, Amazon peut livrer par drone des commandes de moins de 2,5 kg en volant jusqu’à 24 kilomètres.

En avril dernier, Wing, une filiale d’Alphabet, fut la première entreprise à obtenir l’accord de la FAA pour la distribution commerciale par drone. UPS obtint un permis en septembre 2019 pour son service Flight Forward.