Lenovo vient de publier ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de son exercice 2017/2018, se terminant au 30 septembre 2017.

D’une année sur l’autre, le chiffre d’affaires trimestriel est en hausse de 5 % à 11,76 milliards de dollars, et le résultat net est stable à 153 millions de dollars – respectivement 10,12 milliards d’euros et 132 millions d’euros.

Ces résultats dépassent nettement les attentes des analystes, grâce en particulier à un crédit d’impôt : le résultat d’exploitation chute lui de 59 % à 88 millions de dollars.

Le cours de l’action est actuellement en hausse de 3,2 %.

Le chiffre d’affaires de la division PC and Smart Devices (PCSD) : PC, tablettes et appareils intelligents, est en hausse de 7 % à 8,38 milliards de dollars, poussé par l’augmentation du prix moyen de vente, grâce à une montée en gamme. Toutes les régions sont à nouveau profitables. Les ventes de PC sont stables à 14,5 millions d’unités, les ventes de tablettes augmentent de 8,9 % à 2,97 millions d’unités, dans un marché en baisse de 9,4 %.

Lenovo annonce simultanément la création d’une entreprise commune avec Fujitsu, qui vendra 51 % de sa filiale Fujitsu Client Computing Limited (FCCL) à Lenovo pour 25,5 milliards de yens (192 millions d’euros), et 5 % à Development Bank of Japan (DBJ).

Lenovo a perdu le leadership du marché du PC au premier trimestre 2017. L’entreprise commune devrait lui permettre de rattraper son retard sur Hewlett Packard.

Le chiffre d’affaires de la division Data Center Business Group (DBG) – serveurs, stockage, équipements de réseaux, logiciels et services – est en baisse de 9,7 % à 976 millions de dollars. Lenovo estime avoir amélioré sa position avec des investissements en force de vente, et prévoit un retour à une croissance profitable.

Les ventes de la division Mobile Business Group (MBG) augmentent de 1,5 % à 2,08 milliards de dollars, et de 10 % en volume à 15,3 millions d’unités. Il s’agit du 3e trimestre consécutif d’augmentation des ventes.