GoPro, l’inventeur des minicaméras ‘sport et lifestyle’, aurait licencié aujourd’hui de 200 à 300 employés d’après TechCrunch, une information qui n’a pas encore été confirmée par l’entreprise.

Ils seraient payés jusqu’à la mi-février.

La plupart de ces employés feraient partie de la division Drones.

Ils paieraient le semi-échec du GoPro Karma. Ce drone se différenciait de la concurrence par sa compacité, mais rapidement, on s’est aperçu que ses batteries se déconnectaient en plein vol. GoPro avait dû arrêter sa commercialisation et rappeler les drones vendus jusqu’au développement d’une solution quelques mois plus tard.

Ces quelques mois ont suffi pour tempérer l’ardeur d’acheteurs potentiels, et au leader DJI pour lancer sa propre offre de drones compacts.

GoPro et Snap ont plusieurs points communs. Les deux entreprises n’assument pas leur identité. Snap, un développeur d’applis mobiles, se prend pour un vendeur de caméras. GoPro, un vendeur de caméras, s’est pris pour un consortium médiatique, puis pour un fabricant de drones.

Et le cours de leur action respective est largement en deçà du cours d’introduction en Bourse.