Depuis leur lancement en mars à Paris, les ordiphones (smartphones) Huawei P20 et P20 Pro se seraient déjà vendus à plus de six millions d’unités.

Soit 81 % de mieux que le P10 sur les trois mois suivant son lancement en 2017 : 63 % de mieux en Chine et 150 % de mieux à l’international.

Un succès qui devrait inquiéter Samsung, et dans une moindre mesure Apple, puisque les P20 et P20 Pro sont des modèles haut de gamme, vendus respectivement à 649 et 899 euros l’unité.

Le P20 Pro emprunte d’ailleurs à l’iPhone X le concept du (presque) tout écran sur la face avant, avec une encoche noire où sont placés des capteurs.

Il se positionne comme un concurrent des appareils photo numériques, et se différencie en étant le premier ordiphone équipé de trois caméras à l’arrière : une avec un capteur couleur de 40 mégapixels, une avec un capteur monochrome de 20 mégapixels et une optique télé photo avec un capteur 8 mégapixels.

Les optiques sont conçues en partenariat avec Leica, et Huawei ne manque pas de mettre en évidence partout cette marque allemande, symbole de qualité photographique.

Une qualité qui semble confirmée par les tests DxOMark, un standard d’évaluation de la qualité des appareils photo numériques.

Là encore, Huawei s’attaque frontalement à Apple, qui ne communique presque que sur les qualités des photographies et des vidéos prises avec l’iPhone.

Huawei est la seule marque chinoise présente dans le dernier classement des marques de plus grande valeur de Forbes.