Lors du dernier jour de son sommet Qualcomm Snapdragon Tech Summit 2018, Qualcomm annonce le Snapdragon 8cx, la première plateforme PC en 7 nm.

‘c’ est pour computer, et ‘x’ pour extrême.

Conçu pour les appareils toujours allumés, toujours connectés, le Snapdragon 8cx intègre le nouveau processeur graphique Adreno 680, le plus puissant jamais conçu par la marque, avec une interface mémoire qui passe de 64 à 128 bits de largeur.

Le processeur est le nouveau Kryo 495 à huit cœurs, également le plus puissant jamais conçu par la marque, avec un cache plus grand, ce qui le rendrait prêt pour les grandes entreprises.

Les performances seraient comparables à celles d’un processeur 15 watts Intel série U, les mêmes que l’on retrouve actuellement dans les ordinateurs portables fins, mais avec ventilateur. Sauf qu’il consommera 7 watts, soit deux fois moins.

Les performances sur la durée seraient deux fois plus élevées que celle de processeurs concurrents avec enveloppe thermique de 7 watts.

Le lecteur est invité à considérer ces chiffres avec un certain détachement, puisque Qualcomm refuse de divulguer sur quel (s) référenciations se basent ses affirmations, et que ces tests ne sont pas encore reproduisibles par des tiers indépendants.

La nouvelle plateforme pour ordinateurs est également la première à offrir la compatibilité avec QuickCharge 4 + pour des charges très rapides.

Qualcomm Aqstic est un ensemble de technologies audio matérielles et logicielles, offrant la compatibilité avec la haute définition en Bluetooth, le codec haute définition aptX HD, et l’optimisation pour Alexa et Cortana.

Le Snapdragon 8cx est compatible avec la norme USB 3.1 de deuxième génération (10 Gbps) sur type C, et la troisième génération PCIe. Il peut ainsi piloter deux écrans 4K HDR.

Le modem intégré, Snapdragon X24 LTE n’est pas compatible 5G, mais avec les derniers standards 4G pour 2 gigabits par seconde.

Des échantillons sont fournis en ce moment aux partenaires. Les premiers ordinateurs à base de Snapdragon 8cx sont prévus pour le troisième trimestre 2019.

Qualcomm promet une expérience avec plusieurs jours d’utilisation entre deux recharges, une connectivité multigigabit dans des boîtiers fins, légers et sans ventilateur.

Avec cette annonce, largement due à son fondeur TSMC, Qualcomm se positionne comme leader technologique face à un Intel toujours limité au 14 nm.

La combinaison d’un processeur plus puissant et d’applications recompilées en ARM64 pourrait rendre ces appareils deux en un séduisants pour les utilisateurs de bureau comme pour les particuliers pas intéressés par les jeux, alors qu’on est à la limite des performances acceptables avec l’offre actuelle (Qualcomm 850).

D’autant que la plateforme est compatible avec jusqu’à 16 gigaoctets de mémoire vive – contre 4 aujourd’hui – et avec les SSD rapides de technologie NVMe.

AMD travaille aussi avec TSMC, on ne sait donc pas dans quelle mesure Qualcomm peut vraiment garantir qu’il sera le premier avec un processeur 7 nm pour PC.