Joe Belfiore, vice-président d’entreprise en charge de Windows, confirme que le navigateur Microsoft Edge va être entièrement réécrit sur la base du projet open source Chromium, qu’utilisent la plupart des navigateurs actuels, de Google Chrome à Vivaldi en passant par Opera.

La transformation va se faire étape par étape sur environ un an, avec un premier aperçu début 2019.

Les avantages pour l’utilisateur seront :

  • Une meilleure compatibilité avec les standards du web ;
  • Une disponibilité sur toutes les plateformes Windows supportées, i.e. Windows 10, 8.1, 8 et 7.
  • Ce qui n’est pas le cas de Edge actuellement, qui est une exclusivité de Windows 10. En revanche, c’est peut-être un coup dur de plus pour les utilisateurs de Windows 10 Mobile, si le nouvel Edge n’est pas porté sur cette plateforme ;
  • Edge sera sans doute porté sur Mac, ce qui permettra aux développeurs web sur cette plateforme, de vérifier la bonne tenue de leurs sites sur Edge, sans avoir à utiliser un autre ordinateur, ou passer par un double boot sous Windows ;
  • Une cadence de mises à jour accélérée.

Les utilisateurs patients et fidèles du navigateur Edge actuel peuvent s’interroger : vont-ils devoir, encore une fois, attendre des années avant de bénéficier des fonctionnalités de base que l’on est endroit d’attendre d’un navigateur, pour cause de réécriture ?

L’information la plus importante à notre sens n’est pas évoquée :le nouvel Edge sera-t-il compatible avec les extensions pour Chrome ? On espère que oui, sans quoi le projet de Microsoft n’a aucun intérêt.

Le monde de l’open source devrait profiter de cette nouvelle stratégie, puisque Microsoft entend contribuer largement au projet Chromium :portage sur ARM64, accessibilité, profiter de fonctionnalités matérielles telles que le toucher etc.