Samsung a présenté le premier ordiphone pliable, le Galaxy Fold, et Huawei le second, le Mate X.

Motorola, filiale de Lenovo, pourrait bien être la troisième sur ce segment, d’après un entretien de Dan Dery, son vice-président en charge des produits et de Engadget lors du Mobile World Congress, qui ce tient cette semaine à Barcelone.

L’entreprise travaille depuis longtemps sur ce concept, et a développé de nombreuses itérations. Elle n’aurait pas l’intention « d’arriver plus tard que les autres. »

Ce qui confirme ce que l’on savait déjà, avec la demande d’un brevet de forme pour un appareil de communication, puis un article dans le Wall Street Journal.

L’appareil reprendra sans doute la marque RAZR.

Pour le reste, Dan Dery reste extrêmement flou.

On sait juste que l’écran sera à l’intérieur, pour des raisons de durabilité. L’écran du Mate X est à l’extérieur, et celui du Galaxy Fold à l’intérieur, mais ce dernier dispose également d’un écran extérieur non pliable.

Si l’on se réfère au brevet, il rappellera les combinés portables qui ont fait la renommée de la marque il y a longtemps, en commençant par le StarTAC : on ouvre le téléphone de haut en bas, et non de gauche à droite comme pour les appareils de Samsung et de Huawei.