Pour aider les entreprises à tirer parti de l’accélération matérielle de l’intelligence artificielle, NVIDIA annonce que son programme DGX-Ready devient global : il est disponible en Asie, Australie, Europe, Amérique du Nord et Amérique du Sud.

Les systèmes DGX sont basés sur l’accélérateur GPU NVIDIA Volta. Combinés avec des logiciels optimisés et des outils de gestion simplifiés, ils constituent une solution intégrée pour accélérer les charges de travail d’intelligence artificielle et d’apprentissage profond.

NVIDIA a également doublé le nombre de partenaires de colocation, avec 3 en Europe, 5 en Asie et 2 en Amérique du Nord pour un total de 19.

En Europe, les partenaires sont : Cyxtera, Equinix, Interxion et Verne Global.

Les entreprises peuvent bénéficier de cette offre dans le nuage : GPU en tant que service.

Certains partenaires offrent une possibilité « d’essayer et acheter » pour les entreprises qui sont intéressées par l’acquisition de serveurs DGX pour leurs propres centres de données.

Rendre un centre de données compatible avec DGX n’est pas si aisé, à cause de leur forte densité d’alimentation.

Un unique DGX-2, le premier système IA au monde à offrir plus de 2 pétaflops de performance, peut peser jusqu’à 163 kg et consommer jusqu’à 10 kW, avec ses 16 accélérateurs graphiques, son processeur Xeon à 24 cœurs, etc., sur juste 10 emplacements dans un rack.

La plupart des centres de données ne disposent que de 6 kW par rack, chaque rack offrant jusqu’à 42 emplacements.