Nintendo Corp vient de publier les résultats consolidés du premier trimestre de son exercice 2019-2020, se terminant au 30 juin 2019.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires baisse de 2,4 % à 168,16 milliards de yens (1,39 milliard d’euros), et son résultat d’exploitation diminue de 10,2 % à 33,53 milliards de yens (276 millions d’euros).

Des résultats largement inférieurs aux attentes des analystes financiers, et qui se traduit par une légère baisse du cours de son action. Son cours a augmenté de près de 40 % depuis le début de l’année.

Nintendo a vendu 2,1 millions de consoles Switch durant le trimestre, pour un total de 36,9 millions d’unités.

Pour étendre ses parts de marché, Nintendo va lancer la Switch Lite en septembre, une console portable moins chère que la Switch hybride actuelle, qui sera bientôt remplacée par un modèle avec une meilleure autonomie d’énergie, mais à un prix inchangé.

Nintendo joue la carte de la diversification, avec des jeux mobiles et un partenariat de sa filiale The Pokemon Company avec Tencent, alors que son activité principale risque d’être menacée par Alphabet avec son service de jeu à la demande Stadia, disponible en novembre, et Apple, avec Apple Arcade, un service d’abonnement de jeux vidéo similaire à Xbox Live Gold de Microsoft, et qui sera lancé à l’automne.