En novembre 2018, Amazon a signé un accord avec Apple pour la vente directe d’iPhones par Amazon, un accord censé réduire les quantités de contrefaçons sur le site de commerce en ligne.

Mais l’effet principal de cet accord est d’avoir décimé le nombre de vendeurs légitimes qui offraient des produits Apple rénovés à bas prix, des produits qu’Apple ne commercialisait plus.

À la suite de l’accord, ces vendeurs ont été évincés de la place de marché d’Amazon après un préavis de deux mois, en exigeant d’eux un minimum de 10 millions d’inventaires par an pour faire partie du programme Amazon Renewed pour les produits rénovés.

C’est pourquoi l’U.S. Federal Trade Commission (FTC), le régulateur américain en charge de la concurrence, s’intéresse à cet accord.

Amazon n’a pas tenu à commenter cette nouvelle.