Toshiba Memory Corporation annonce aujourd’hui la signature d’un accord définitif portant sur l’acquisition de l’activité SSD de Lite-On Technology Corporation pour 165 millions de dollars – environ 150 millions d’euros.

Ce qui inclut les usines, la propriété intellectuelle, les équipements, etc.

D’après Forward Insight, Lite-On est le numéro trois mondial du SSD pour les entreprises et les centres de données, avec 7 % de parts de marché.

Ses deux usines peuvent produire annuellement 12 millions de SSD pour PC et 6 millions de SSD pour centres de données.

Elle détient une participation de 45 % dans une entreprise commune avec Tsinghua Unigroup, capable de produire en Chine jusqu’à 45 millions de SSD par an. Le communiqué de presse ne spécifie pas si Toshiba va récupérer cette participation. Ce serait logique.

La transaction, qui devrait se clore au premier semestre 2020, est sujette à l’approbation des régulateurs compétents.

Lite-On est une entreprise taïwanaise fondée en 1975, spécialisée dans l’optoélectronique, le stockage, les semi-conducteurs et d’autres appareils. Son chiffre d’affaires en 2018 s’élevait à 207 milliards de nouveaux dollars de Taïwan, soit environ 6 milliards d’euros.

Toshiba Memory, qui sera connue sous le nouveau nom Kioxia Holdings Corporation dès le 1er octobre, justifie cette acquisition comme une façon de renforcer considérablement son activité SSD.

Nobuo Hayasaka, président et CEO intérimaire de Toshiba Memory commente *:

« Il s’agit d’une acquisition passionnante pour nous, car elle nous positionne pour répondre à la croissance attendue de la demande de SSD dans les PC et les centres de données, tirée par l’utilisation accrue des services dans le nuage. »

 

* Traduction: Le Diligent