AWS Graviton2

Lors de sa conférence annuelle re : Invent, Amazon Web Services (AWS) a annoncé de nouvelles versions de ses familles d’instances Amazon EC2 M, R et C, basée sur des processeurs ARM.

Elles intègrent les nouveaux processeurs Graviton2, conçus par AWS d’après une architecture ARM Neoverse N1.

La première instance de ce type, A1, fut lancée par AWS il y a un an avec le processeur Graviton.

Les nouveaux Graviton2, gravés en 7 nm, offriraient jusqu’à 40 % de rapport performance/prix que les instances M5, R5 et C5 basées sur des processeurs x86, pour de nombreux types de charges de travail : informatique haute performance, apprentissage automatique, serveurs d’applications, encodage vidéo, microservices, bases de données en code source ouvert, et bases de données en mémoire.

Le Graviton2 est composé de 64 cœurs, disposant chacun de 1 Mo de mémoire cache L2, et interconnectés dans une structure à maille avec 2 To/s de bande passante agrégée.

Au total, la puce compte 30 milliards de transistors.

Elle est compatible avec 8 canaux de mémoire DDR4-3200, que le processeur peut chiffrer en permanence.

Les instances Graviton2 peuvent offrir jusqu’à 64 processeurs virtuels, 25 Gbps de réseau amélioré et 18 Gbps de bande passante EBS.

Amazon EC2 Inf1

Amazon annonce aussi les instances Amazon EC2 Inf1 qui offriraient de hautes performances et le coût le moins élevé pour l’inférence en apprentissage automatique. Elles permettraient de ne plus avoir à choisir entre optimiser pour la latence, ou optimiser pour le débit.

Ces instances intègrent une puce AWS Inferentia, conçue par AWS, et capable de 128 TOPS, pour jusqu’à 2 000 TOPS par instance.

Amazon affirme que ces instances offrent jusqu’à 3 fois le débit, et 40 % de coût par inférence en moins que les instances Amazon EC2 G4.

AWS Compute Optimizer

AWS Compute Optimizer est un service d’apprentissage automatique qui analyse une charge de travail, sa configuration et son utilisation de ressource, pour la catégoriser sur des douzaines de critères, et offrir des recommandations pour optimiser et réduire les coûts.

AWS Transit Gateway

AWS Transit Gateway, le service qui permet aux organisations de connecteur leur nuage virtuel privé (VPC) et leurs réseaux locaux sur une seule passerelle, est amélioré.

Il devient compatible avec le multicast, les passerelles entre régions AWS, permet d’accélérer les réseaux virtuels privés (VPN) en connectant les branches d’une entreprise à AWS Transit Gateway par la location AWS la plus proche, s’intègre facilement avec les matériels avec réseaux définis par logiciels (SD-WAN). Enfin Transit Gateway Network Manager est un tableau de bord qui permet de contrôler et de configurer les ressources globales de réseaux, dans le nuage comme dans l’enceinte de l’entreprise.

Amazon VPC Ingress Routing

Amazon VPC Ingress Routing est la neuvième innovation présentée pour Amazon EC2. Il s’agit de la possibilité pour une organisation de rediriger  le trafic entrant et sortant de son Amazon VPC à des appareils virtuels de réseaux et de sécurité de fabricants tiers, y compris 128 Technology, Aviatrix, Barracuda, Check Point, Cisco, Citrix Systems, FireEye, Fortinet, Forcepoint, HashiCorp, IBM Security, Lastline, NETSCOUT Systems, Palo Alto Networks, ShieldX Networks, Sophos, Trend Micro, Valtix, Vectra, et Versa Networks.