Alan, la première complémentaire santé dématérialisée et indépendante en France, a levé 50 millions d’euros en série C.

Le tour de table, auquel ont participé des investisseurs historiques d’Alan, comme Index Ventures, a été mené par Temasek, le fonds souverain de Singapour.

Les fonds serviront à lancer de nouveaux services de santé, de se développer à l’international et de « participer à la construction d’un système de santé simple, juste et accessible à tous ».

Au total, la jeune pousse française a levé 125 millions d’euros depuis sa création en 2016 par Jean-Charles Samuelian (PDG) et Charles Gorintin (CTO).

Son effectif s’élève à 200 personnes, et son chiffre d’affaires 2019 à 58 millions d’euros, en hausse de 165 %. L’entreprise compte plus de 76 000 membres.

Alan a pour objectif de repenser la manière dont les individus accèdent aux soins, avec un modèle davantage centré sur leurs besoins, plus préventif, plus transparent et plus fluide.

Jean-Charles Samuelian déclare :

« Depuis sa création, Alan a pour mission de rendre le système de santé simple, juste et transparent pour tous. Dans le contexte de crise actuel, cette ambition est d’autant plus forte. La crise de COVID-19 a renforcé l’aspiration des individus à avoir une meilleure emprise sur leur propre santé et à bénéficier de meilleurs soins à tous les niveaux. »