Le chiffre d’affaires d’Alphabet au premier trimestre 2020 est en hausse, d’une année sur l’autre, de 13 % à 41,16 milliards de dollars, et son résultat d’exploitation augmente de 19 % à 7,98 milliards de dollars – respectivement 37,93 et 7,35 milliards de dollars.

La croissance continue donc de décélérer : elle s’élevait à 17 % au 4e trimestre 2019 et 20 % au 3e trimestre.

Le chiffre d’affaires est toutefois supérieur aux attentes, et le cours de l’action d’Alphabet est actuellement en hausse de 8,4 % alors que celui de l’indice composite progresse de 3,2 %. Comme l’écrit Barron’s, le cours est en hausse parce que les résultats ne sont pas aussi mauvais que prévu.

Plus que jamais, Google représente l’essentiel du chiffre d’affaires du groupe, 99,55 %, et l’on ne peut comprendre pourquoi la structure n’est pas simplifiée : les ‘Autres paris’ne cessent de voir leur importance diminuer, et leurs pertes se creuser.

Le chiffre d’affaires de la publicité numérique augmente de 10,4 % à 33,76 milliards de dollars – de 8,7 % à 24,5 milliards pour Google Search et autres, de 33,5 % à 4 milliards pour YouTube et de 4,1 % à 5,22 milliards pour les membres de Google Network.

Les autres revenus s’élèvent à 4,35 milliards de dollars, pour l’essentiel des revenus d’abonnements à YouTube.

Le chiffre d’affaires de Google Cloud augmente de 52,1 % à 2,28 milliards de dollars, poussé par Google Cloud Platform (GCP) et soutenu par G Suite.

Le nombre d’employés a augmenté de 20 % en un an à 123 048.

Ruth Porat, directrice financière, indique que la performance de l’entreprise a été soutenue en janvier et février, mais que les revenus de la publicité ont baissé de façon importante en mars.

Durant la conférence téléphonique, Sundar Pichai, CEO, confirme que la pandémie COVID-19 profite à Google : les téléchargements d’applications sur Android ont augmenté de 30 % de février à mars, le temps passé sur YouTube a largement augmenté.

100 millions d’élèves et de professeurs utilisent Google Classroom, soit le double depuis le début du mois de mars.

Chaque jour, il y a 100 millions de participants à Meet, soit 30 fois plus qu’en janvier.