Samsung Electronics vient de publier ses résultats financiers pour le premier trimestre 2020.

En glissement annuel, son chiffre d’affaires augmente de 5,6 % à 55,33 trillions de wons (41,86 milliards d’euros), et son résultat d’exploitation croît de 3,5 % à 6,45 trillions de wons (4,88 milliards d’euros).

Par segment :

  • Les ventes de semi-conducteurs progressent de 22 %, dont 15 % pour les mémoires, et elles devraient profiter au 2e trimestre de la pandémie et du télétravail qui s’ensuit souvent.
  • Les ventes d’écrans augmentent de 8 % en valeur, mais diminuent en volume, à cause de la saisonnalité et des difficultés en Chine liées au COVID-19. Au 2e trimestre, la situation ne devrait s’améliorer ni pour les écrans d’appareils mobiles, pour laquelle la demande est en baisse globalement, ni pour les écrans de télévision, parce que la plupart des événements sportifs sont annulés.
  • Les ventes d’appareils mobiles baissent de 4 % à cause de l’impact de la pandémie en fin de trimestre. La rentabilité est toutefois en légère hausse grâce à la commercialisation des appareils prémium et 5G. Elles seront en baisse au 2e trimestre à cause des magasins fermés et d’un marché en contraction.
  • Les ventes d’électronique grand public augmentent de 1 %, affectées par le ralentissement de la demande de téléviseurs, sauf sur le haut de gamme. L’électroménager se vend mieux, poussé également par le haut de gamme, comme le lave-linge + sèche-linge Grande AI. Samsung prévoit un déclin net au 2e trimestre, et comme pour les appareils mobiles, table sur les ventes en ligne.

Durant la conférence téléphonique, l’entreprise entrevoit des signes d’espoir. En particulier, la population s’habitue au travail, à l’éducation et aux loisirs en ligne avec les politiques de confinement, ce qui devrait pousser la croissance des services en ligne et donc la demande de semi-conducteurs dans les centres de données comme dans les appareils électroniques.

Dans l’immédiat, le géant coréen ne se sent pas menacé par l’entrée des entreprises chinoises sur le marché des mémoires, à cause d’un avantage technologique qu’il souhaite maintenir.

Alors que la Chine va accélérer son déploiement de la 5G afin de stimuler son économie domestique, Samsung constate que les retards se multiplient dans le reste du monde, y compris dans les ventes aux enchères des licences.