Slack annonce la signature d’un partenariat stratégique de plusieurs années avec Amazon Web Services (AWS).

Slack va migrer son service d’appels audio et vidéo Slack Call vers Amazon Chime, le service de communication relativement similaire de AWS.

Une nouvelle qui ne plaira pas à tout le monde, le client Chime étant très inférieur à celui de Call, au moins du point de vue de l’interface utilisateur. Mais c’est l’infrastructure de Chime qui attire Slack, ce qui pourrait rendre les appels plus fiables.

Slack devient la plateforme collaborative d’équipe de tous les employés de Amazon, le deuxième employeur privé des États-Unis avec un effectif de 840 000 personnes.

Slack est de longue date un client de AWS, et AWS est le partenaire d’informatique en nuage privilégié de Slack.

Slack va continuer d’intégrer ses produits avec les siens. Son service de gestion de clés de sécurité Slack Enterprise Key Management Service s’appuie ainsi sur AWS Key Management Service.

Récemment, Slack a intégré le service AWS Chatbot à sa plateforme collaborative, ainsi que Amazon AppFlow, qui permet de transférer avec sécurité les données d’un logiciel en tant que service tel que Slack vers des services de stockage comme S3 ou RedShift, par exemple pour effectuer des analyses de tendance.

Si rien ne l’indique dans le communiqué de presse, il est clair que cette alliance a pour but de contrecarrer Microsoft.

La pandémie COVID-19, en forçant un grand nombre de personnes à travailler à la maison, est à l’origine d’une croissance explosive pour Slack. Elle a tout autant, si ce n’est plus, profité à Microsoft Teams, le concurrent numéro un de Slack.

Jeudi, Slack a présenté ses résultats du premier trimestre de son exercice 2021, terminé au 30 avril 2020 : chiffre d’affaires en hausse en glissement annuel de 50 % à 201,7 millions de dollars, et perte d’exploitation doublée à 76,2 millions de dollars – respectivement 177,3 et 67,0 millions d’euros.

Et si Slack a conquis de nombreux nouveaux utilisateurs lors de la pandémie, cela ne s’est pas traduit par une accélération de la croissance de son chiffre d’affaires.

Des résultats immédiatement sanctionnés par une chute de 16 % du cours de son action avant l’ouverture du NYSE.

Le nouveau partenariat a été négocié séparément du contrat principal de Slack avec AWS. Slack n’a pas divulgué le montant de l’accord.

Le formulaire boursier 10-Q de Slack, enregistré hier, montre qu’alors que Slack s’est engagée à payer AWS au moins 250 millions de dollars sur cinq ans pour une période se terminant en juillet 2023, cet engagement passe à 425 millions de dollars sur la période de cinq ans se terminant en avril 2025.