Intel annonce Cooper Lake, qui est la 3e génération de processeurs Xeon Scalable pour serveurs à 4 ou 8 sockets.

Elle remplace la deuxième génération, nom de code Cascade Lake, des processeurs Xeon Scalable, à l’exclusion des processeurs pour serveurs à un ou deux sockets, nom de Code Ice Lake, qui seront lancés au cours du second semestre.

Cooper Lake apporte trois améliorations : la compatibilité avec les BFLOAT16, une bande passante doublée entre processeurs, et la compatibilité avec la mémoire DDR4-3200 et la nouvelle mémoire Optane.

Compatibilité avec les BFLOAT16

BFLOAT16 est un type de nombre à virgule flottante, qui offre un nouveau compromis par rapport aux FLOAT16 : avec 8 bits pour l’exposant et 7 bits pour la mantisse, ils sont moins précis que les deuxièmes (5 bits pour l’exposant, 10 bits pour la précision), mais avec une plage de valeurs qui se rapproche plus de celle des FLOAT32.

BFLOAT16 est donc présenté comme une alternative deux fois plus rapide aux FLOAT32 pour l’intelligence artificielle, utilisant deux fois moins de stockage et divisant les besoins en bande passante par deux.

Facebook notamment semble persuadé de l’intérêt de ce nouveau type de nombre à virgule flottante.

Bande passante doublée entre processeurs

Les processeurs Cascade Lake bénéficiaient de 3 interconnexions UPI entre processeurs, les processeurs Cooper Lake bénéficieront toujours de 3 interconnexions, mais à double lien UPI. La bande passante d’interconnexion est donc doublée à 20,8 GT/s. Ce doublage signifie que la consommation sera plus élevée.

Compatibilité avec les mémoires

Les processeurs Cooper Lake sont compatibles avec la deuxième génération de mémoire persistante Optane, qui offrirait une bande passante 25 % supérieure à celle de la génération précédente à consommation égale de 15 W.

En revanche, alors que la première génération pouvait être configurée pour consommer entre 12 et 18W, la deuxième génération est limitée à 15 W.

Les processeurs Cooper Lake deviennent partiellement compatibles avec la mémoire DDR4-3200 : uniquement pour 1 DIMM par canal. Pour 2 DIMM par canal, il faudra réduire à DDR4-2933.

Cette compatibilité augmente théoriquement la bande passante de la mémoire de 9,1 % à 25,6 GB/s.

Non-dit

Le sujet tabou est que ces processeurs sont toujours produits en 14nm, comme ceux d’il y a cinq ans. Intel est toujours incapable de produire l’ensemble de ses processeurs avec son procédé 10 nm, un procédé déjà en retard depuis deux ans sur les procédés 7 nm de ses concurrents.

L’augmentation de performance est donc limitée: jusqu’à 1,9 fois celles d’un système d’il y a cinq ans « pour des charges de travail populaires », et Intel ne mentionne aucun progrès de ratio performance par watt.