La première conférence développeurs pour le projet Ara de Google se tient en ce moment du 15 au 16 avril 2014 au Musée de l’histoire des ordinateurs à Mountain View, Californie.
Google y présente la version alpha de son MDK, kit de développement de modules.

Le projet Ara, c’est créer un écosystème de modules qu’un consommateur peut choisir pour construire lui-même le smartphone de ses rêves.
La plate-forme est constituée d’une armature qui permet d’assembler des modules avec un système d’aimants (probablement en 3 tailles au lancement), alimentés par un bus d’alimentation et communiquant avec les autres parties avec un protocole interne de réseau à commutation de paquets fondée sur MIPI Uni Pro.

Durant la conférence, on apprend que les téléphones Ara ne seront pas disponibles avant janvier 2015. Un outil de personnalisation ressemblant à Moto-Maker sera disponible pour choisir les modules et les couleurs.

Le projet Ara pourrait potentiellement révolutionner le marché des smartphones, en les rendant abordables pour presque 6 milliards d’habitants – c’est du moins le but -, en diminuant l’empreinte écologique des smartphones, puisque l’on recyclera uniquement des modules et non l’appareil (le chef de projet Paul Eremenko table sur une durée de vie entre 5 et 6 ans du smartphone), et en facilitant l’innovation.

project-ara
Il y a néanmoins bien des raisons de penser que ce projet restera une niche. Les ordinateurs personnels sont entièrement modulables depuis des années. Et, pourtant, la plupart des consommateurs préfèrent acheter un ordinateur tout fait. La gestion des garanties, le nombre d’interlocuteurs potentiel en cas de panne, est un effet dissuasif. De même que le prix qui, hormis pour des configurations spécifiques, est plus cher que les ordinateurs prêts à l’emploi.

Notons que le rêve d’étendre la durée de vie de plusieurs années d’un PC est rarement réalisé. Parfois le changement d’une carte graphique ou l’addition de mémoire suffit. Dans les faits toutes les techniques ont tellement progressé au bout de 3 à 4 ans qu’il est souvent bénéfique de changer d’ordinateur.

On peut penser que les mêmes contraintes auront les mêmes effets sur les téléphones modulaires.