HTC, le fabricant de smartphones Android qui connaît une seconde jeunesse avec son casque de réalité virtuelle Vive, lance globalement Viveport, un magasin d’applications virtuelles.

Le magasin avait d’abord été lancé en Chine plus tôt dans l’année.

Il propose également des titres disponibles sur d’autres plateformes et dans d’autres magasins.

Pour l’instant, 60 applications sont disponibles : pour la plupart des jeux, mais aussi des applications d’art, de créativité et d’éducation.

D’après Rikard Steiber, le président de Viveport, on estime qu’il y aurait au total 500 à 600 applications de réalité virtuelle dans l’industrie, dont 90 % de jeux.

Pour promouvoir le magasin, quelques titres vedettes seront vendus à 1 $ durant les deux premiers jours.

Parallèlement, HTC lance le Viveport Developer Awards, pour mettre en avant et récompenser les développeurs d’applications de réalité virtuelle. 500 000 $ seront offerts aux gagnants en numéraire et en prix au début de l’année prochaine.

Vive connaît un certain succès dans le domaine des casques virtuels haut de gamme (899 €), alors qu’on s’attendait à une domination du marché par l’Oculus Rift. Ce dernier est sorti en retard, avec des caractéristiques techniques qui ont désappointé.

Le 13 octobre 2016, Sony lancera le casque PlayStation VR pour la PlayStation 4 : probablement une concurrence de taille, même si indirecte, pour le Vive.