Lenovo Group vient de publier ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de son exercice fiscal 2016-2017, se terminant au 31 mars 2017.

En glissement annuel, le chiffre d’affaires est en hausse de 4,9 % à 9,6 milliards de dollars, et le résultat net est en baisse de 41 % à 107 millions de dollars (respectivement 8,5 milliards d’euros et 95 millions d’euros), ce qui est supérieur aux attentes des analyses.

Après cinq trimestres de contraction, Lenovo a repris la croissance. Le cours de l’action Lenovo a augmenté de 3,36 % sur la bourse de Hong Kong.

Les ventes de la division PC and Smart Devices sont en hausse de 4,9 % par rapport à l’an dernier à 6,7 milliards de dollars.

Ce qui n’a pas suffi pour conserver le leadership du marché de l’ordinateur personnel, qui est repassé à HP INC pour la première fois depuis le premier trimestre 2013.

Le résultat avant impôts de la division s’élève à 288 millions de dollars, en baisse de 4,7 %.

La division Mobile Business Group (smartphones sous les marques Lenovo et Moto) voit son chiffre d’affaires augmenter de 14,6 % en glissement annuel, et double ses pertes à 177 millions de dollars.

Les ventes du Data Center Group sont en baisse de 13,7 % au quatrième trimestre à 850 millions de dollars. La division passe au rouge, avec une perte de 110 millions de dollars.

Lenovo a changé des éléments de sa direction afin de pousser la croissance.

L’entreprise a toutefois averti lors de la conférence téléphonique que la pénurie de composants, notamment les mémoires et les SSD, allait continuer d’affecter l’industrie du PC, et probablement peser sur les marges.

Fait nouveau, Lenovo constate une pénurie de batteries, qui serait due à la consommation de batteries en forte hausse de l’industrie automobile.