Yelp, le service de critique en ligne des commerces de proximité, accuse Google de ne pas tenir les engagements pris en 2012 auprès des autorités de ne pas collecter les informations et les données de certains sites.

Dans une lettre adressée à Maureen Ohlhausen, présidente de la Federal Trade Commission (FTC), Yelp se plaint que Google exploite les photographies de commerces de proximité de Yelp dans ses résultats de recherche, alors que Yelp lui a formellement demandé de ne pas prélever de tels contenus de son site web.

En 2011, la FTC ouvrait une enquête sur les pratiques de Google, notamment de collecter les contenus des sites web tiers pour les exploiter dans ses propres services.

En 2012, pour mettre fin à cette enquête, Google avait accepté certaines contraintes, comme de ne pas exploiter pour son propre usage les contenus de sites web tiers qui le demanderaient, notamment les photos et les critiques des utilisateurs.

Pour Luther Lowe, en charge de la politique publique chez Yelp, il s’agit d’une violation flagrante des promesses de Google à la FTC, qui devrait rouvrir immédiatement l’enquête sur Google.

Yelp estime depuis des années que Google utilise abusivement son influence pour étouffer la compétition. C’est un plaignant clé à la base de la décision de la Commission européenne d’infliger une amende de 2,42 milliards d’euros à Google pour abus de position dominante.

Une amende antitrust dont Google vient de faire appel devant le Tribunal de l’Union européenne.

En 2013, la Commission européenne infligea une amende de 561 millions d’euros à Microsoft pour ne pas avoir respecté l’accord antitrust qui portait sur l’obligation de proposer un choix de navigateurs dans Windows.

La firme qui avait alerté la Commission du non-respect de l’accord : Google.