Deux ans après la présentation du nano-ordinateur Raspberry Pi 3 Model B, la Fondation Raspberry Pi lance son successeur : le Raspberry Pi 3 Model B +.

Il est vendu pour 35 dollars, environ 38-40 euros en France, soit au même prix que le modèle qu’il remplace.

Les améliorations principales sont :

– Système sur une puce Broadcom BCM2837B0, Cortex-A53 (ARMv8) 64-bit à 1.4GHz en pointe, soit 200 Hz de plus que le précédent ;

– Un modem Wi-Fi ac plus Bluetooth 4.2 intégré, qui serait nettement plus véloce que celui du RBP3, en particulier sur la bande de 5 GHz ; Il est certifié FCC, ce qui réduira considérablement le coût des tests de conformité des produits basés sur ce nano-ordinateur ;

– Ethernet gigabit au-dessus de USB 2, en remplacement d’un Ethernet 100 Mb ; La bande passante est triplée, passant d’environ 95 Mbps à 315 Mbps.

– Compatible avec l’alimentation électrique par câble Ethernet (PoE) ;

– Compatibilité avec le démarrage par réseau PXE et compatibilité le démarrage par appareil de stockage USB améliorées ;

– Amélioration de la gestion thermale.

Une alimentation 2,5 A de qualité est recommandée.

Seul regret : la quantité de mémoire vive n’est pas augmentée, et reste à 1 gigaoctet.

En France, le Raspberry Pi 3 Model B + est notamment commercialisé par Kubii, Yadom, Reichelt Elektronik et RS.

Les nano-ordinateurs de Raspberry Pi sont utilisés dans l’éducation, par les amateurs, par les makers et même par des industriels.