Les actionnaires de Dell Technologies ont approuvé l’offre de rachat de son action de suivi à 61 %, et même par 89 % des votes des actionnaires ayant voté.

Ce qui permet à Dell d’être à nouveau cotée en Bourse, sans passer par une procédure d’introduction en Bourse.

A priori, ses actions de classe C seront échangées dès le 28 décembre 2018, sur le New York Stock Exchange (NYSE) avec pour symbole DELL.

La boucle est donc bouclée pour l’entreprise de Michael Dell.

En 2014, Michael Dell retira son entreprise éponyme de la Bourse, une transaction de 24 milliards de dollars qui ne fit pas l’unanimité parmi les investisseurs et les actionnaires. Pour Carl Icahn, c’était juste le moyen pour Michael Dell de racheter son entreprise à bas prix.

En 2015, Dell racheta EMC/WMware pour 67 milliards de dollars (59 milliards d’euros), la plus grande acquisition à ce jour dans le domaine des technologies, en s’endettant massivement, et devint Dell Technologies.

Dès janvier 2018, Bloomberg et le Wall Street Journal rapportèrent que le conseil d’administration de l’entreprise allait se rencontrer pour discuter de ses options stratégiques : lever des fonds pour réduire son endettement, racheter entièrement VMware, vendre des filiales, voire même s’introduire en Bourse.

En juillet 2018, Dell Technologies, plus grande entreprise de technologie dans le monde non cotée en Bourse, présenta son plan et envoya les formulaires nécessaires à la Securities and Exchange Commission (SEC) pour être à nouveau cotée.

Sans surprise, Icahn se plaignit et essaya de faire capoter la transaction. Le 15 novembre, Dell augmenta son offre, et Icahn abandonna.