Dell Technologies, la plus grande entreprise de technologie dans le monde non cotée en Bourse, a présenté son plan et envoyé les formulaires à la Securities and Exchange Commission (SEC) pour être à nouveau cotée.

Le processus est complexe, mais revient à racheter l’action de suivi de VMWare pour 21,7 milliards de dollars (18,7 milliards d’euros).

Vendredi, la valeur des actions de suivi s’élevait à 17 milliards de dollars (14,6 milliards d’euros).

En 2013, Dell INC a été retirée de la Bourse par son fondateur, Michael Dell, pour 25 milliards de dollars, avec le soutien du fonds d’investissement Silver Lake Partners, pour donner suite à quelques mauvaises années, pariant qu’il serait plus facile de redresser une entreprise non cotée en Bourse.

Dell a créé les actions de suivi pour VMWare, nommées DVMT pour Dell-VMWare Trading Stock, par suite de l’acquisition d’EMC Corp pour 67 milliards de dollars en 2016, la plus grande acquisition du secteur de la technologie, afin d’aider à financer l’acquisition. Dell avait non seulement racheté EMC, mais aussi les filiales dans lesquelles EMC avait une part, notamment VMWare.

Les actionnaires d’EMC avaient été payés surtout en numéraire, mais aussi en une nouvelle action dans sa filiale VMWare, dans laquelle EMC détenait une participation de contrôle, le reste étant coté en Bourse, et appartenant aux autres actionnaires de VMWare. Par ce biais, Dell détenait 81 % de DVMT, et les autres actionnaires 19 %.

Dans le cadre du nouvel accord, le conseil d’administration de VMWare a voté un dividende spécial en numéraire d’un montant de 11 milliards de dollars à ses actionnaires (9,5 milliards d’euros), mais uniquement si la transaction réussit. La part de Dell Technologies revient à 9 milliards de dollars (7,7 milliards d’euros).

Les actionnaires pourront en plus choisir entre échanger chaque action DVMT en une action Dell de classe C nouvellement émise, ou recevoir 109 dollars en numéraire à la place, une prime de 29 % sur le cours de vendredi dernier. En fonction de ce choix, les actionnaires de DVMT détiendront, pro forma, entre 20,8 % et 31 % des actions de Dell.

Depuis son lancement, le prix de l’action DVMT a presque doublé.

Dell avait analysé ses options stratégiques, car l’entreprise devait trouver une solution à ses dettes : malgré une diminution significative, elles atteignaient toujours 52,7 milliards de dollars (45,4 milliards d’euros) au premier trimestre. Parmi les autres options : une introduction en Bourse, ou une fusion avec VMWare.

Finalement, VMWare restera une entreprise à part entière, détenue à 81 % par Dell Technologies.

La croissance a repris chez Dell, avec des ventes de serveurs et d’équipements de réseau en hausse de 41 % au premier trimestre, et dans leur ensemble, les ventes ont augmenté de 19 % d’une année sur l’autre, avec des pertes en baisse de 55 % à 0,5 milliard de dollars (0,4 milliard d’euros), et un EBITDA ajusté de 2,4 milliards de dollars (2,1 milliards d’euros), en hausse de 33 %.

Michael Dell, qui détient 72 % des actions ordinaires de Dell Technologies (pré-transaction), restera président et CEO. Silver Lake détient 24 % des actions ordinaires (pré-transaction) et ne compte pas réduire sa position.