NVIDIA vient de publier ses résultats pour le quatrième trimestre de son exercice 2019, qui s’est terminé le 27 janvier 2019.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires chute de 24 % à 2,2 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros), et son résultat d’exploitation s’effondre de 73 % à 294 millions de dollars (260 millions d’euros).

Pour son CEO, Jensen Huang, il s’agit de la fin turbulente d’une bonne année, qui s’explique par l’excès d’inventaire dans les canaux de distribution, suite à la fin de la bulle crypto, et de la détérioration récente sur le haut de gamme des cartes graphiques.

Comme nous le constations, la dernière génération de cartes graphiques NVIDIA, GeForce RTX, a reçu un accueil glacial qui nous semble mérité, puisque les innovations sont tournées vers des domaines, comme l’intelligence artificielle, dont l’intérêt reste à prouver sur une carte graphique pour les jeux vidéo.

Sur l’ensemble de l’exercice, le chiffre d’affaires de NVIDIA augmente de 21 % à 11,7 milliards de dollars (10,4 milliards d’euros) et son résultat d’exploitation progresse de 19 % à 3,8 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros).

Pour le premier trimestre de son exercice 2020, l’entreprise vise un chiffre d’affaires de 2,2 milliards de dollars, et une marge brute de 58,8 %, soit 2,9 points de base de moins qu’en 2019.

Des résultats accueillis assez favorablement, avec une hausse du cours de l’action de 1,8 %. Depuis octobre 2018, le cours a chuté de 50 %.