Le CEO de Current, une jeune banque en ligne, accuse Facebook d’avoir copié son logo pour Calibra, sa filiale en charge de la future cryptomonnaie libra, et en particulier d’un portefeuille électronique pour les stocker.

Il aurait travaillé en 2016 plus de six mois avec Character, une agence de design de San Francisco, pour créer le logo de son entreprise.

Le logo de calibra lui ressemble énormément. Or, l’on sait que Character a également travaillé pour Facebook sur le projet jusqu’alors ultrasecret de monnaie virtuelle. C’est du moins ce qu’affirmait Ben Pharm, un directeur créatif de Character, sur un billet dans LinkedIn, un billet abruptement disparu depuis.

Que Facebook ait volé, avec ou sans l’assentiment de Character, le logo de Current n’est pas important. Vu sa taille, Facebook aurait dû mener un audit préalable sur le logo.

On ne serait pas étonné que Facebook se soit décidé au vu de la taille de Current : 45 employés.

Il est intéressant de noter que les projets de Current et de Calibra sont en partie similaires : ils partent tous les deux du constat que le système financier actuel ne sert pas des pans entiers de la société.

Stuart Sopp, son fondateur et CEO, affirme qu’il a engagé un cabinet d’avocats, Goodwin Procter, pour déterminer s’il y a infraction à la marque ou au brevet de forme.

Si Facebook lésine même sur la marque, l’entreprise fournit des munitions à ses détracteurs, qui affirment qu’on ne peut pas lui confier plus de données publiques qu’elle n’en a déjà.