Taiwan Semiconductor Manufacturing Company Ltd. (TSMC) répond aux accusations d’infractions de brevets de GlobalFoundries par un communiqué.

Le fondeur numéro un dans le monde est en train d’analyser la plainte de son concurrent, mais est convaincu que ses accusations sont sans fondement.

TSMC investit chaque année des milliards dans la recherche pour développer ses propres technologies de fabrication de classe internationale et de pointe.

Avec 37 000 brevets, c’est l’une des entreprises qui obtient le plus de brevets par an aux États-Unis.

TSMC « se défendra vigoureusement, en exploitant toutes les options disponibles pour protéger ses technologies propriétaires. »

Le fondeur, qui possède des usines à Taiwan, en Chine et aux États-Unis, dispose d’une capacité annuelle équivalente à 12 millions de galettes de 12 pouces.

C’est le premier fondeur à offrir un processus de fabrication 7 nanomètres.

En comparaison, Intel démarre péniblement son processus 10 nanomètres.

Même si deux procédés de fabrication avec la même finesse de gravure ne sont pas équivalents pour autant, car il existe d’autres facteurs, plus la finesse de gravure est petite, plus les puces électroniques fabriquées sont performantes, moins elles consomment, et moins elles coûtent à produire en volume – du moins si l’on ne compte pas l’amortissement des très coûteuses nouvelles installations nécessaires.