Next Station, une plateforme de recrutement, annonce la levée d’un million d’euros auprès d’investisseurs européens comme Cabiedes & Partners et d’investisseurs providentiels comme Denis Fayolle.

Créée en 2018 par Blanca Montero, Denis Fayolle, Clément Aixala et Nicolas Paulus, cette jeune pousse parisienne ambitionne de relier les talents aux opportunités d’emploi à l’étranger, et de réduire pour les entreprises les coûts et le temps passé à la recherche de talents internationaux.

Un recrutement international nécessite trois fois plus de temps qu’un recrutement local, car le marché international du recrutement est très fragmenté, et géré par des processus manuels.

Trouver un emploi à l’étranger serait un « véritable parcours du Combattant », alors que, paradoxalement, 60 % des travailleurs sont prêts à partir à l’étranger pour travailler et que la mobilité intra-européenne de la main-d’œuvre a doublé au cours de la dernière décennie.

Opérationnelle en France, Allemagne et Espagne, sa plateforme reçoit plus de 2 000 talents par mois, avec au total plus de 110 nationalités et plus de 35 langues représentées.

Next Station vise à devenir l’acteur principal en matière de recrutement et de mobilité des talents internationaux, sur un marché européen du recrutement de 190 milliards d’euros en 2018.

Avec ce tour de table, Next Station veut se développer au Royaume-Uni, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas, et en Suisse ; augmenter le nombre de services et étendre la fonction marketing ; investir davantage dans l’intelligence artificielle.