L’entreprise chinoise Imagination Technologies annonce le lancement de la dixième génération de son architecture graphique PowerVR, la série IMG A.

Ce qui serait la propriété intellectuelle (IP) pour processeur graphique (GPU) la plus rapide du monde à ce jour.

Comparée à la génération précédente, Imagination avance des performances multipliées par 2,5, des traitements d’intelligence artificielle 8 fois plus rapides, et 60 % de réduction de la consommation. Des chiffres exceptionnels s’ils s’avèrent.

Avec cette génération, le groupe n’ambitionne rien moins que de satisfaire toute la palette des besoins de la nouvelle génération d’appareils, de l’automobile à l’AIoT (IoT + IA), du mobile au serveur.

Cinq configurations sont proposées pour la haute performance :

  • IMG ATX-64-2048 pour la performance ultime : 2 téraflops, 64 gigapixels et 8 TOPS pour la performance en intelligence artificielle ;
  • IMG AXT-48-1536 pour les ordiphones de haut de gamme : 1,5 téraflop, 48 gigapixels et 6 TOPS ;
  • IMG AXT-32-1024 pour les ordiphones et l’automobile haute performance : 1 téraflop, 32 gigapixels, 4 TOPS ;
  • IMG AXT-16-512 pour les ordiphones haut/moyen de gamme et l’automobile : 0,5 téraflop, 16 gigapixels et 2 TOPS ;
  • IMG AX-8-256 pour les mobiles de moyen de gamme : 0,25 téraflop, 8 gigapixels, 1 TOPS.

Deux configurations sont proposées pour le segment basse consommation :

  • IMG AXE-2-16 pour l’IoT haut de gamme et les télévisions numériques d’entrée de gamme : 2 PPC (pixels par cycle d’horloge), 16 gigaflops et 2 gigapixels ;
  • IMG AXE-1-16 : pour les appareils mobiles d’entrée de gamme et pour l’IoT : 1 PPC, 16 gigaflops et 2 gigapixels.

La série A d’Imagination éviterait l’écueil des GPU mobiles pour joueurs : des performances inconsistantes, et leur mise au ralenti afin d’éviter la surchauffe.

Elle bénéficierait d’un avantage inhérent en bande passante et en consommation, grâce à sa technologie de rendu différé par partie, ce qui lui permettrait de ne dessiner que ce qui est visible à l’écran.

Combinée à une technique avancée de voltage dynamique et de mise à l’échelle des fréquences (DVFS) et ses algorithmes de planification des échéances, le contrôle de l’alimentation est rapide et avec une latence ultra-basse. Quand une partie du GPU n’est pas pleinement utilisée ou nécessitée pour les traitements, elle est immédiatement ralentie ou endormie pour garantir une efficience énergétique maximale.

La technologie HyperLane consiste en de multiples voies matérielles de contrôle, chacune isolée en mémoire, ce qui facilite la soumission simultanée et sûre de multiples tâches différentes au GPU. Elle est à la base d’une autre technologie : AI Synergy, qui consiste à exploiter dynamiquement pour l’intelligence artificielle les ressources non utilisées pour le graphisme.

Pour une description en détail des technologies présentées, nous vous recommandons l’article d’Anandtech.

Imagination Technologies est l’un des rares spécialistes anciens du graphisme avec NVIDIA et ATI (maintenant AMD). L’entreprise américaine fut rachetée par des investisseurs chinois en 2017.

Aujourd’hui, ARM domine l’espace du GPU pour appareils mobiles (en volume) avec sa technologie Mali.

Les performances sont dominées par Qualcomm, qui développe sa propre technologie basée sur Mali, et Apple, qui développe sa propre technologie basée sur une ancienne licence de propriété intellectuelle d’Imagination.

Si les performances de la série A d’Imagination sont à la hauteur des annonces, et si Imagination trouve des clients pour acheter des licences, le marché du GPU mobile pourrait être redynamisé par plus de concurrence.

Mais il y a sans doute peu de candidats possibles, car Samsung a récemment conclu un accord de licence avec AMD (ATI) pour améliorer ses puces graphiques. Le premier candidat de taille serait le chinois Mediatek.