Le champion des énormes pertes continuelles Uber annonce la vente de son activité de livraison de repas à domicile Uber Eats en Inde à Zomato.

La transaction, entièrement en actions, rend Uber propriétaire de 9,99 % de Zomato.

En Inde, Uber Eats va clore toutes ses opérations. Les restaurants, livreurs et utilisateurs des applications Uber Eats sont transférés immédiatement sur la plateforme de Zomato.

Zomato est une plateforme de découverte et d’évaluation de restaurants, de livraison à domicile et de transactions pour 1,5 million de restaurants dans 24 pays, dont 500 villes en Inde.

La transaction avec Uber va lui permettre de passer devant son concurrent principal Swiggy, les deux entreprises contrôlant plus de 80 % du marché indien.

Après des années de pertes par milliards de dollars, Uber fut introduite en bourse à New York en mai 2019, à un prix très décevant.

Ses actionnaires commencent à s’impatienter sur l’arrivée d’un premier profit.

Si son activité de livraison à domicile a crû rapidement, grâce, comme à son habitude, à d’énormes subventions et activités promotionnelles pour attirer de nouveaux clients, elle doit faire face à une vive concurrence partout dans le monde.

En Inde, Uber Eats n’a pas pu profiter de synergies avec son activité de courses en voiture à la demande, les livraisons s’effectuant en mobylette et les courses en voiture.

Au cours des trois premiers trimestres de 2019, l’Inde représentait 3 % du chiffre d’affaires d’Uber Eats, mais au moins 25 % de ses pertes d’exploitations ajustées, d’après une source du New York Times.

Si l’activité de livraison de repas à domicile croît très rapidement dans le monde, cette croissance s’effectue largement au détriment des restaurants. Ainsi, des centaines de restaurant ont abandonné de façon coordonnée le programme de fidélité de Zomato en 2019.