Sur le blogue de WebKit, John Wilander, en charge de la fonctionnalité ITP – Intelligent Tracking Prevention, entrave intelligente au pistage, annonce qu’avec iOS et iPadOS 13.4 et Safari 13.1 sur macOS, le navigateur bloque tout cookie tiers sur un site par défaut.

Une mesure qui, théoriquement, empêche tout pistage du surfeur par des tiers, notamment les agences de publicité.

Ce qui fait de Safari le troisième navigateur grand public à implémenter cette mesure, après Tor et Brave, et bien avant Chrome, qui prévoit un blocage complet des cookies tiers d’ici 2022.

Comme Safari bloquait déjà la plupart des cookies tiers, le changement ne sautera pas forcément aux yeux de ses utilisatrices et utilisateurs.

Toutefois, certains publicitaires utilisaient l’état de ITP comme d’un moyen de pistage de l’internaute. Et comme tous les cookies tiers sont interdits, il n’y a plus d’état, ce qui supprime encore un moyen de pistage.

ITP offre des avantages supplémentaires : il interdit toute une classe d’attaques par requête falsifiée de site tiers, empêche l’identification de l’utilisateur par exploitation d’un domaine tiers, et faciliterait la vie des développeurs.

Si l’on ne peut que féliciter Apple pour être l’une des premières entreprises à implémenter cette mesure de protection de la vie privée, on doit tout de même mentionner que les entreprises qui ont fait du pistage des internautes leur modèle d’affaires, savent depuis longtemps que l’exploitation des cookies pour le pistage est menacée: elles ont déjà développé d’autres moyens pour créer des empreintes numériques uniques.

Par exemple, en collectant un grand nombre d’informations sur le système de l’internaute: résolution de l’écran, langue, heure, etc.

La lutte pour la protection de la vie privée est un combat qui continue.