Google a signé un accord de licence avec LyricFind afin de pouvoir publier les paroles d’une chanson dans son moteur de recherche et pour son service Google Play Music.

LyricFind, une entreprise basée à Toronto et créée en 2004, se présente comme le leader des solutions légales sur les paroles, avec des accords conclus avec plus de 4 000 maisons de disques, dont les quatre géants EMI Music Publishing, Universal Music Publishing Group, Warner/Chappell Music Publishing, et Sony/ATV Music Publishing.

Elle compte des clients comme Deezer et Amazon, qui affichent dans leurs applications les paroles au fur et à mesure que la chanson est jouée.

Les redevances sont fonction de l’utilisation, et LyricFind vise « des millions de dollars » de revenus supplémentaires pour les maisons de disques et les compositeurs.

Pour Google, l’intérêt est de capturer les revenus publicitaires jusqu’ici générés par des sites tiers de paroles de chansons, et d’attirer des clients potentiels vers son service de diffusion en continu de musique Google Play Music.

Cet accord pourrait condamner les sites spécialisés, qu’ils aient conclu un accord de licence ou pas, et qui sont très dépendants des moteurs de recherche pour attirer les utilisateurs.