Microsoft continue d’inciter les entreprises à mettre à jour leurs systèmes vers Windows 10, alors que le support de Windows 7 se termine en janvier 2020.

À partir de cet été, les entreprises qui sont en train de mettre à jour leur parc informatique vers Windows 10, pourront télécharger, installer et utiliser Windows Defender ATP sur Windows 7 et Windows 8.1, grâce au portage réalisé par l’éditeur de logiciels.

Windows Defender ATP, à ne pas confondre avec Windows Defender, l’antivirus gratuit de Microsoft, est une protection avancée contre les menaces (Advanced Threat Protection, ATP) et de détection et de réponse en bout (EDR, Endpoint Detection & Response). C’est un service payant basé sur le nuage informatique.

Microsoft avait pour la première fois intégré ces outils de sécurité dans un système d’exploitation avec Windows 10. Avec le portage sur Windows 7 et Windows 8.1, les entreprises en phase de migration pourront gérer la sécurité de tous les appareils, de Windows 7 à Windows 10 dans une seule console : Windows Defender Security Center.

Cette dernière est une console basée dans le nuage, répertoriant tous les événements et les détections de sécurité, alertant contre les ennemis connus et inconnus, avec des historiques détaillés pour décider de la marche à suivre.

Si Windows Defender ATP est compatible avec des solutions tierces antivirus, Microsoft recommande son utilisation conjointe avec sa propre solution, Windows Defender.

Microsoft rend également disponible Windows Defender ATP sur des plateformes tierces comme macOS, iOS, Linux et Android, grâce à des partenariats avec des entreprises comme Bitdefender, Lookout, Ziffen, et nouvellement SentinelOne.

Une préversion de Windows Defender ATP sera disponible ce printemps.