Après son dévoilement par Axios, Ford annonce officiellement l’acquisition de la jeune pousse Spin, qui opère un réseau de scooters électriques dans une dizaine de villes des États-Unis, par Ford Mobility LLC.

Le montant de la transaction n’a pas été divulgué. Il est évalué entre 40 et 100 millions de dollars.

Les scooters électriques font partie de la dernière tendance à la mode des transports : la ‘micromobilité’, qui permettrait d’éviter la congestion des routes avec moins de voitures, tout comme de limiter les émissions de Co2 et de lutter contre le réchauffement de la planète.

Il va sans dire que ce mode de déplacement n’est pas adapté à tous les âges, ni à toutes les situations.

Un scooter électrique de Spin est loué un dollar, plus 15 cents par minute.

Avec Bird et Lime, Spin était l’une des trois jeunes pousses à déployer des scooters à Los Angeles en mars.

Depuis juin, Spin aurait conclu un contrat avec Ninebot, filiale de Segway, portant sur l’acquisition mensuelle de 30 000 scooters électriques.

Spin, qui a levé jusqu’ici 8 millions de dollars de financement (7 millions d’euros), était en train de monter une offre initiale de jetons de 125 millions de dollars (109 millions de dollars), des jetons qui donneraient à ses acquéreurs droit à une partie de ses revenus.

Ces entreprises de micromobilité, qui poussent comme des champignons, tout comme les entreprises de mobilité comme Uber, sont des machines à pertes d’une efficacité redoutable, nécessitant sans cesse de nouveaux fonds.

D’après le rapport « The Micro-Mobility Revolution » par Populus, la moitié des déplacements aux États-Unis seraient de 3 miles ou moins (5 kilomètres ou moins).

L’objectif de Ford serait d’offrir aux personnes une solution de mobilité pour le premier ou le dernier mile.

Comme de nombreux constructeurs automobiles, Ford se prépare à un futur où les acheteurs de voiture seront de moins en moins nombreux, et où l’on utiliserait à la place les voitures autonomes de services de mobilité.

Toutefois, la gestion de parcs de scooters est-elle une faculté clé d’un constructeur automobile, qui abandonne qui plus est les berlines pour se consacrer aux trucks, énormes consommateurs de carburant ?