BlackBerry annonce la conclusion d’un accord portant sur l’acquisition de Cylance pour 1,4 milliard de dollars (américains), plus la reprise des primes déjà conférées aux employées. La transaction devrait se clore avant mars 2019.

Fondée en 2012, avec son siège à Irvine en Californie, Cylance a été la pionnière de l’application à la cybersécurité de l’intelligence artificielle, de la science des algorithmes et de l’apprentissage automatique.

Ses produits et services, qui génèrent des revenus hautement récurrents auprès de 3 500 entreprises clientes, dont 20 % des Fortune 500, prédisent et préviennent les menaces avancées. Sa solution est déployée sur 14,5 millions d’appareils d’extrémité, avec des agents logiciels qui requièrent peu de mémoire vive et peu d’énergie, fonctionnant aussi bien en ligne que hors ligne.

2 milliards de menaces auraient ainsi été évitées.

John Chen, Président et CEO de BlackBerry, affirme que l’addition des capacités de Cylance aux avantages reconnus de Blackberry en matière de protection de la vie privée, de mobilité sûre, et de systèmes embarqués, va rendre sa plateforme BlackBerry Spark indispensable à l’avènement de l’Entreprise des objets.

Un avantage compétitif décisif alors qu’une étude de Gartner conclut que l’obstacle numéro un au succès de l’Internet des objets est (l’absence) de sécurité, les inquiétudes en matière de vie privée et de risques et de responsabilité sont dans les cinq premiers.