Chainalysis, une entreprise dont la mission serait de développer la confiance des personnes, des entreprises et des gouvernements dans les chaînes de bloc, vient de publier son Crypto Crime Report.

Dans ce rapport, l’entreprise affirme que le piratage est de loin la plus grande forme de criminalité sur les cryptomonnaies. Deux groupes célèbres de pirates professionnels, qu’elle nomme Alpha et Bêta, domineraient cette activité illégale.

Ils seraient responsables de 60 % des piratages divulgués au grand public, et auraient volé à ce jour près d’un milliard de dollars, avec 90 millions de dollars par piratage en moyenne.

Les pirates auraient déplacé plus de 5 000 fois les fonds pour brouiller les pistes, alternant les périodes d’inactivité et les périodes de mouvement.

Alpha serait une organisation géante étroitement contrôlée, dont le but serait de créer le chaos.

Bêta serait moins bien organisée et ne s’intéresserait qu’à l’argent.

Les deux victimes principales des pirates sont les échanges de cryptomonnaies, ainsi que les services de portefeuilles : Bitcoinia, Bitfinex, Bitstamp, Cryptopia, Mt. Gox, MyBitcoin, etc.

Le rapport, dont il est difficile d’évaluer le sérieux, est téléchargeable ici.