Apple va à nouveau vendre des anciens modèles d’iPhones en Allemagne, où ils ont été interdits de vente l’an dernier pour donner suite à une violation de brevet.

Ces téléphones intégreront uniquement des puces Qualcomm, et non un mélange de puces Qualcomm et de puces Intel. Apple affirme n’avoir pas d’autre choix que d’arrêter d’utiliser les puces Intel dans ces mobiles, afin de se conformer à la décision de justice.

Apple était la première cliente de Qualcomm il y a quelques années. Depuis, les deux entreprises sont en guerre, Apple accusant Qualcomm d’abuser de sa position dominante dans le domaine des puces mobiles, la forçant, ainsi que ses fournisseurs, à payer non seulement les puces, mais des prix outranciers sur des brevets essentiels à des standards.

Apple a alors fait appel à Intel pour lui fournir des modems.

Qualcomm accuse Apple de ne pas s’affranchir de ses redevances et de violer ses brevets.

Si certains brevets de Qualcomm ont été invalidés en Allemagne, une cour a pris le parti de Qualcomm concernant un brevet qui permet de dépenser moins d’énergie lors de communications cellulaires. La violation est issue d’une puce de Qorvo, qui était présente uniquement dans les anciens modèles d’iPhones à base de modems Intel.

Indirectement, cette décision d’Apple de réapprovisionner l’Allemagne en iPhones 8 et iPhones 7, prouve encore que les derniers modèles, XR, XS et XS Max, très chers, ne remportent pas le succès escompté.