ARM présente quatre nouvelles conceptions de processeurs : Ethos-N37, Ethos-N57, Mali-G57 et Mali-D37.

Ethos, une nouvelle famille de processeurs neuronaux

Annoncée l’an dernier, nom de code « Project Trillium », cette nouvelle famille de processeurs neuronaux (NPU) est composée de l’ARM ML, renommé Ethos-N77, et de deux nouvelles conceptions : Ethos-N57 et Ethos-N37.

Son ambition est de faciliter les traitements hétérogènes, et d’offrir des processeurs optimisés pour l’apprentissage automatique (ML, machine learning), les coûts et la consommation électrique.

Les deux nouvelles conceptions optimisent les opérations sur les entiers codés sur 8 et 16 bits. Des techniques avancées de gestion des données limitent leurs mouvements et les dépenses énergétiques associées. Elles offriraient 200 % de performances en plus comparées à « bien d’autres NPUs ».

L’Ethos N-57 est conçu pour offrir un équilibre entre performance ML et efficience énergétique, et 2 TOPS (téra opérations par seconde) de performance pour l’apprentissage automatique.

L’Ethos N-37 est conçu pour occuper une surface minimale (moins d’un millimètre carré), avec des performances d’un TOPS.

Mali-G57

Le Mali-G57 est la nouvelle génération de processeurs graphiques (GPU) d’ARM. Comparé au Mali-G52, ses performances sont 30 % supérieures, tout comme son efficience énergétique et sa densité en silicium. Les performances pour l’apprentissage automatique seraient 60 % supérieures.

Après le Mali-G77, il s’agit de la deuxième puce graphique avec la nouvelle microarchitecture Valhall, qui remplace celle utilisée depuis plus de trois ans : Bitfrost.

D’après ARM, cette conception correspond au plus grand segment mobile, pour des jeux vidéo en haute-fidélité, des graphiques de qualité consoles et des vidéos en 4K/8K sur écrans externes.

Mali-D37

Le Mali-D37 est un processeur d’affichage (DPU) optimisé pour offrir de bonnes performances en résolutions Full HD et 2K (respectivement 1 920 et 2 048 pixels par 1 080 pixels), tout en occupant la surface la plus compacte possible. Il vise les ordiphones et tablettes d’entrée de gamme.

Avec un procédé de fabrication 16 nanomètres, le Mali-D37 occupe moins d’un millimètre carré de surface.

Il s’agit de la première conception grand public de microarchitecture Komeda, introduite avec le Mali D-71.

Le Mali-D37 permettrait d’économiser 30 % d’énergie sur le système et la gestion de la mémoire.