L’automobile connectée objet de toutes les convoitises

Les plates-formes technologiques des voitures suscitent bien des intérêts.

Microsoft est un partenaire historique de nombreux conducteurs avec sa plate-forme Windows Embedded Automotive. Elle est pourtant bien silencieuse alors que les concurrents enchaînent les annonces.

En janvier, Google lançait l’Open Automotive Alliance pour faciliter l’intégration des terminaux Android dans les voitures.

En mars, Apple annonçait CarPlay, pour faciliter l’intégration des iPhones dans les voitures.

 

Automotive Grade Linux

 

14508335192_1e1bb51beaAujourd’hui, la Linux Foundation annonce sa propre solution : Automotive Grade Linux, un ensemble de logiciels libres basés sur Linux pour les voitures.

Elle souhaite devenir la plate-forme de référence de l’industrie, et permet aux fabricants de voitures de la personnaliser pour mettre leurs marques en valeur.

Elle s’appuie sur Tizen IVI (In-Vehicle Infotainment, info divertissement de bord), et des applications développées en HTML5 et JavaScript pour offrir les fonctionnalités suivantes :

  • Écran d’accueil ;
  • Tableau de Bord ;
  • Navigation Google Maps ;
  • Chauffage, ventilation et climatisation ;
  • Lecture audio/vidéo ;
  • Informations ;
  • Contrôles audio ;
  • Téléphone Bluetooth ;
  • Intégration de terminaux intelligents.

D’autres modules sont en cours de développement.

 

De nombreux partenaires participent au projet. Les fabricants de voiture Jaguar, Hyundai Nissan, Toyota sont représentés, tout comme les fabricants de composants comme Intel, Nvidia ou Texas Instruments, des fabricants d’électronique grand publique comme Nec ou Panasonic, et bien d’autres.