HP avait promis une annonce concernant l’impression avant la fin de son exercice 2014, soit vendredi 31 octobre 2014.

Le leader de l’impression 2D brille en effet par son absence d’un marché qui devrait atteindre plus de 2 millions d’unités en 2018 d’après Gartner. Il y a quelques semaines, l’entreprise avait annoncé sa séparation en deux, avec un pôle pour les matériels et services d’entreprise et un pôle pour les imprimantes et les PC.

Aujourd’hui, lors d’une conférence de presse où a été dévoilé l’ordinateur HP Sprout, Hewlett-Packard annonce son premier système d’impression 3D : Multi Jet Fusion.

Cette technologie serait dix fois plus rapide que les technologies d’impression 3D concurrentes, moins chère et produirait des objets plus solides.

Les trois techniques utilisées habituellement sont le Fused Deposition Modeling (modelage par dépôt de matière en fusion), où un filament est fondu pour créer des petites gouttes de matière qui se solidifient très vite, la SLA (stéréolithographie) où une lumière UV solidifie une couche de plastique liquide, et le Selective Laser Sintering (frittage sélectif par laser) qui utilise un laser pour fusionner de la poudre sans passer par l’état liquide.

Stephen Nigro, un vice-président, affirme :

« Alors que nous explorions le marché existant de l’impression 3D, nous avons découvert un grand potentiel, mais aussi des lacunes importantes dans l’offre en termes de rapidité, de qualité et de prix. »*

Alors que les offres concurrentes impriment un point après l’autre, la technologie HP permettrait d’imprimer une surface d’un coup, ce qui accélérerait nettement l’impression 3D.

Pour cela, HP utilise des matrices de têtes d’impression d’une résolution de 1 200 points par pouce.  Les systèmes concurrents se limitent à 600 points par pouce.

HP proposerait aussi de nouvelles matières en complément des thermoplastiques traditionnels, à base de céramiques et de métaux colorés. HP envisage à l’avenir de proposer autant de couleurs que pour l’impression 2D.

Les premiers clients recevraient le système en 2015, mais la disponibilité générale serait pour 2016. L’offre est entièrement tournée vers les professionnels.

Pour les particuliers, HP envisage la mise à disposition chez des prestataires de services.

 

* Traduction: Le Diligent