Google vient d’annoncer que toutes les publicités display diffusées sur les réseaux publicitaires Google Display Network et DoubeClick Digital Marketing seront au format HTML5 en 2017.

Dès le 30 juin 2016 il sera impossible de téléverser une publicité au format Adobe Flash. Les agences publicitaires sont invitées à transformer leurs annonces Flash en annonces HTML5.

Comme Google est presque un monopole de la publicité numérique, on se rapproche donc d’un monde meilleur sans Flash. Au cours des ans, Flash est devenu l’une des principales failles de sécurité des systèmes informatique, une source de logiciels malveillants et de désagréments pour l’utilisateur : instabilités, lenteurs, consommation électrique accrue etc.

Un premier pas avait été effectué le 29 avril 2010, quand Steve Jobs, co fondateur et PDG d’Apple, publiait une lettre ouverte où il confiait tout le mal qu’il pensait de Flash et pourquoi Flash ne serait pas disponible sur les smartphones et les tablettes d’Apple. Une décision très controversée à l’époque du fait de l’ubiquité de Flash.

En janvier 2015, une autre étape était franchie par Google : toutes les vidéos du site YouTube étaient disponibles par défaut en HTML5.

Sur les navigateurs modernes comme Microsoft Edge, il est possible de désactiver Flash.

Malheureusement, les vidéos au format Flash ne sont pas interdites, et Flash ne disparaît pas entièrement de la publicité numérique.