Google présente une nouvelle génération de matériels. Google a lancé mardi soir Home mini, un mini haut-parleur connecté à 59 €, et Home Max… un grand haut-parleur connecté, Clips, une caméra 12 mégapixels qui prend des photos toute seule, à 249 $ HT, Pixelbook, un notebook bridé par son système avec un stylet hors de prix, un écran de 12,3 pouce, et une ouverture à 360 degrés; les smartphones Pixel 2 (5″ OLED, Snapdragon 835, 64 à 128 Go de stockage, caméras 8 & 12 mégapixels, pour 649 $ HT, et Pixel 2 XL, 6″ pOLED, le reste similaire au Pixel 2, pour 849 $ HT. Le seul avantage concurrentiel de ces deux nouveaux smartphones serait l’excellence de leurs caméras.

La foule lors du webcast a eu du mal à cacher son manque d’enthousiasme, et l’on serait étonné que les consommateurs plébiscitent ces produits, quand il y en a de bien plus remarquables dans l’écosystème Android comme sur Windows ou iOS.


La Commission européenne assigne l’Irlande devant la Cour de justice de l’Union Européenne pour non récupération, plus d’un an après la décision, et alors qu’elle avait quatre mois pour le faire, des 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux perçus illégalement par Apple (ce que l’Irlande et Apple contestent). L’Irlande avait fait appel de la décision en mai 2016, mais ce dernier n’est pas suspensif.


La Commission européenne a également conclu aujourd’hui que le Luxembourg avait illégalement accordé des avantages fiscaux à Amazon pour 250 millions d’euros. Le Luxembourg doit immédiatement récupérer cette somme. Les avantages fiscaux sont illégaux, car ils donnent à Amazon un avantage sur les autres entreprises. Les entreprises locales ont payé quatre fois plus d’impôts qu’Amazon.


Le conseil d’administration de l’entreprise de VTC et de taxis Uber vote des changements de gouvernance pour que SoftBank accepte d’investir, et que l’entreprise prépare son introduction en bourse pour 2019. Kalanick, l’ex-CEO de Uber, est le grand perdant. la classe d’actions lui conférant 10 votes par action ne lui en conférera plus qu’un.

SoftBank investirait pour environ 1 milliard de dollars à la valeur actuelle d’entreprise estimée à 67 milliards, et rachèterait des actions aux actionnaires actuels à une valeur moindre. Encore faut-il que SoftBank réussisse à les convaincre.


Snapl’entreprise dont le chiffre d’affaires provient essentiellement de son application / réseau social pour adolescents SnapChat, se prend pour une entreprise de caméras. Elle n’en a vendu que 150 000, a pourtant reconnu son CEO Spiegel lors d’un sommet organisé par Vanity Fair.

Il s’en vante toutefois, rappelant que les ventes de l’iPod lors de la première année entière n’avaient pas dépassé les 143 000 unités. Difficile de ne pas y voir un aveuglement grandissant du jeune dirigeant, alors que son entreprise s’est fait piller toutes les innovations de son application SnapChat, à maintes reprises, par Facebook. Le cours de l’action de l’entreprise a perdu 34 % ces six derniers mois.


La menteuse en série Yahoo !, rachetée par l’opérateur américain de télécommunications Verizon et intégrée dans sa division Oath, après avoir caché pendant des années les intrusions dans ses serveurs en 2013, puis les avoir minimisé, révise, encore une fois, le nombre de comptes atteints: ce ne serait plus 1 milliard, mais près de trois milliards de comptes utilisateur qui auraient été piratés! Il s’agit du plus grand piratage connu en nombre de victimes.

Les informations piratées incluent le nom, prénom, adresse de courriel, mot de passe, et même parfois la date de naissance ou des numéros de téléphone.