Camille Richer est responsable Marketing chez TradeMachines, une plateforme de mise en relation et ventes de machines et véhicules d'occasion

Camille Richer

Aujourd’hui, le secteur de la logistique représente 10 % du PIB en France, et est en pleine croissance. En 8 ans, la livraison à domicile a bondi de plus de 30 % ! Les raisons sont multiples, mais restent liées aux nouveaux défis dus à la transformation numérique et à la croissance du commerce en ligne, que le secteur doit surmonter : on doit livrer plus, mieux, et le plus vite possible. Au cœur de cette période de renouveau et de réflexion, l’Internet des objets et la domotique semblent être les plus à même d’offrir des solutions concrètes à ces enjeux.

 

  1. Maison connectée, le jackpot pour Amazon

En octobre 2017, Amazon lançait la controversée Amazon Key, un système comprenant une serrure et une caméra de surveillance connectées permettant d’assurer la livraison d’un colis en votre absence. Le ou la livreuse scanne le code-barres du colis, la serrure connectée se déverrouille – à la condition que le code barre soit bien sûr valide – et il ou elle peut déposer le colis dans votre entrée, le tout sous votre surveillance à distance.

Amazon va même plus loin avec le rachat de Ring, le fabricant de sonnettes connectées. Cette acquisition lui permet non seulement de renforcer la sécurité d’Amazon Key, mais aussi d’étoffer sa gamme de produit autour d’Alexa et de son offre de maison connectée, de plus en plus complète.

 

  1. Des entrepôts intelligents pour une livraison plus efficace

15 % des effectifs d’Amazon sont aujourd’hui des robots. Ce chiffre n’est pas si étonnant pour qui travaille en entrepôt, et est un bon exemple de la situation actuelle : les entrepôts sont de plus en plus connectés. Par exemple, les systèmes de sonnettes connectés, comme celui récemment acquis par Amazon, permettent de savoir quel fournisseur et quels produits sont sur le point d’être livrés. Les systèmes de géolocalisation sont aussi de plus en plus développés, et permettent en un coup d’œil de savoir où sont entreposés tels ou tels matériaux.

Une étude menée par Zebra Technologies a montré que 73 % des 1 218 entreprises interrogées voulaient évoluer vers “une solution intégrée et complète de gestion des entrepôts, et que 89 % d’entre elles voulaient “mettre en œuvre des solutions de localisation en temps réel” !

 

  1. Des systèmes de traçage performants

Un traçage et une géolocalisation performants et moins chers permettent un meilleur contrôle de la chaîne logistique. Dans ce domaine, des systèmes de traçage en direct comme Sigfox Atlas ou Stickntrack de la jeune pousse Sensolus, qui s’appuient sur le réseau de télécommunication Sigfox, spécifique à l’IoT, sont  la nouvelle coqueluche des entreprises. Airbus s’appuie sur le réseau Sigfox pour suivre plus de 100 caisses navette contenant des pièces détachées destinées aux entrepôts européens. Le fabricant de câble Nexans a également réussi à réduire sa facture de localisation de tourets – objets qui servent à enrouler les câbles et à les transporter – de 20 % en passant par le réseau Sigfox.

 

  1. La livraison par drones : rêve ou réalité ?

Amazon s’intéresse depuis quelques années déjà à la livraison par drones. Son programme de recherche Amazon Prime Air va d’ailleurs s’implanter à Clichy d’ici peu ! Mais est-ce plus un argument marketing ou un véritable investissement ? D’après la Deutsche Bank, Amazon pourrait diviser par 2 ses coûts de livraison grâce aux drones !

Bien sûr, la livraison par drones est loin d’être systématique – Amazon n’en a pour l’instant réalisée qu’une seule. Mais les opportunités sont nombreuses, surtout pour les zones rurales difficiles d’accès en voiture. C’est la raison pour laquelle le gouvernement indien facilite par exemple la livraison par drones, 67 % de sa population vivant en zones rurales.

Infographique « Amazon vs. Uber, deux géants qui révolutionnent la logistique »

 

À propos de l’auteur

Camille Richer est responsable Marketing chez TradeMachines, une plateforme de mise en relation et ventes de machines et véhicules d’occasion.