Le concepteur de puces ARM dévoile ses Cortex-A77 et Mali-G77, qui se retrouveront dans les processeurs et les puces graphiques des ordiphones prémium en 2020.

Cortex-A77

Le processeur Cortex-A77 offre 20 % de performance par cycle d’horloge comparé à un Cortex-A76. Grâce à la combinaison d’améliorations matérielles et logicielles, ARM n’hésita pas à annonce des performances en apprentissage automatique (ML) jusqu’à 35 fois supérieures à celles sur un Cortex-A55, et 25 % supérieures à celles sur un cortex A76.

ARM met l’accent sur l’apprentissage automatique parce que la plupart des ordiphones n’ont toujours pas de puce dédiée à cette tâche, et sans doute parce que le terme est à la mode.

Mali-G77

La puce graphique Mali-G77 utilise une nouvelle microarchitecture, appelée Valhall, qui offrirait 40 % de performances de plus que le Mali-G76.

Avec d’autres améliorations de la microarchitecture, comme dans son moteur, ses pipes de texture, ses caches, on obtiendrait une efficience de l’énergie en hausse de 30 %, ainsi que 30 % de densité de la performance.

ARM ML

Pour son projet Trilium, une plateforme hétérogène de calcul pour le ML, ARM annonce pour son processeur ARM ML des améliorations notables : efficacité énergétique multipliée par 2, jusqu’à 5 TOPs / W, une technique de compression de la mémoire qui permet de compresser jusqu’à 3 fois vite qu’avant, et la mise à l’échelle à 8 cœurs pour 32 TOPs (trillions d’opérations par seconde).