AT & T, KPN, Orange et Swisscom ont activé l’itinérance des données entre leurs réseaux LTE-M dédiés à l’IoT. Cela permet aux équipements IoT à faible consommation de bénéficier d’une continuité de service sur plusieurs réseaux d’Amérique du Nord et d’Europe.

  • AT & T a déployé son réseau LTE-M aux États-Unis et au Mexique.
  • KPN a lancé son réseau LTE-M aux Pays-Bas
  • Orange a lancé son réseau LTE-M en France en novembre 2018. Il est désormais disponible en France et en Roumanie. Il le sera également en Belgique, Slovaquie, Espagne et Pologne dans le courant de l’année.
  • Swisscom a déployé la technologie LTE-M en Suisse

Dans les mois à venir, d’autres opérateurs devraient rejoindre ces accords d’itinérance afin d’étendre leurs capacités transfrontalières. Selon la GSMA, les réseaux LTE-M couvriront intégralement l’Europe d’ici fin 2020.

LTE-M est l’abréviation de LTE Cat-M1, un standard de la 3GPP, Release 13, qui permet de connecter des objets, en déplacement, dans des bâtiments ou des lieux enterrés, directement sur un réseau cellulaire 4G.

Le LTE-M facilite les échanges de données enrichies (données, voix, textos). Il convient par exemple au suivi logistique, à la télésurveillance et téléassistance médicale, ou encore à la gestion de flotte de véhicules.

Les trois avantages principaux du LTE-M sur la 4G classiques sont que les modems sont moins chers et plus faciles à développer et à produire, car ils couvrent une bande passante plus modeste et les communications sont à l’alternat ; une consommation électrique moindre, donc des batteries qui durent plus longtemps, jusqu’à 10 ans d’opération envisagés ; les abonnements coûtent moins cher : avec une vitesse maximale d’environ 100 kbps, ils n’accaparent pas les réseaux 4G.

Orange propose d’autres solutions de connectivité pour les objets connectés, en particulier Lora, une liaison sans fil à faible consommation énergétique, qui concurrence Sigfox.

Ces deux solutions sont moins chères que LTE-M, portent plus loin, consomment moins d’énergie, mais son nettement plus limitées en débits et en transferts.