Uber Technologies annonce une prise de participation majoritaire dans Cornershop, l’un des principaux vendeurs en ligne de produits alimentaires au Chili, Mexique, et plus récemment au Pérou et à Toronto.

La transaction, qui doit encore obtenir l’aval des autorités compétentes, devrait se clore début 2020. Cornershop continuera d’être dirigée par l’équipe actuelle, qui donnera des comptes à un conseil d’administration majoritairement contrôlé par Uber.

Cornershop fut lancé en 2015 par Oskar Hjertonsson, Daniel Undurraga et Juan Pablo Cuevas. Le siège de la jeune pousse se situe à Santiago au Chili.

Dara Khosrowshahi, CEO de Uber, esplique :*

« Qu’il s’agisse d’une course en voiture, de commander de la nourriture de votre restaurant préféré, ou bientôt, de vous faire livrer des produits alimentaires, nous voulons que Uber soit le système d’exploitation de votre vie quotidienne. »

Il y a quelques semaines déjà, il avait déjà formulé cette nouvelle vision pour Uber, une entreprise aux pertes cumulées colossales, lors de la présentation de la nouvelle version de son application mobile.

Une vision qui nous laisse sceptique : elle rappelle les grands espoirs placés, mais déçus, dans les portails sur la toile.

D’autant que la vente et la livraison de produits alimentaires sont des activités qui intéressent déjà deux géants : Amazon et Walmart.

Avant l’ouverture de la Bourse, le cours de l’action Uber augmente de 0,45 % quand le marché dans son ensemble augmente de 1,2 %.

 

* Traduction: Le Diligent